Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > Plus de titres de séjours délivrés en France en 2023, qui bénéficie ?

Plus de titres de séjours délivrés en France en 2023, qui bénéficie ?

Les annonces du gouvernement de France relatent la situation d’Europe.

mercredi 31 janvier 2024, par Djamel Damien Boucheref

En France, un nouveau gouvernement et une nouvelle législation sur l’immigration croisent leurs atouts à ceux d’une grogne qui se lève dans plusieurs secteurs, après un effondrement draconien des conditions sociales. La droite, plus extrémiste et arrogante, n’ayant pour programme que la xénophobie, ne cesse de manœuvrer pour obstruer les passages des migrants et refouler souvent des concitoyens aux ghettos des cités urbaines par les pires discriminations à l’emploi et à l’habitat décent.

Contrairement à ce qui est galvaudé, la première communauté détentrice de plus de titres de séjour qui est autorisée à travailler en France et qui est aussi membre de l’UE (Union Européenne) est la portugaise. Elle est suivie par la Marocaine et arrive l’Algérienne en troisième position. Puis ce sont les Chinois qui ont une diaspora mondiale de plus de 60 millions d’âmes, qui émigrent au pays de Molière.

Nouvelles vagues de migrants, quand montent les politiques xénophobes.

L’autre sujet prenant en matière d’accès au territoire français d’une manière ponctuelle, avec un visa, sur lequel nous parlerons plus tard. Certaines nationalités sont accueillies plus ouvertement, parce qu’elles sont touristiques et dépensières dans le cadre du tourisme. Les Chinois, du fait de la fulgurante amélioration de leur niveau de vie, sont les privilégiés. Et à eux seuls, ils atteignent à + 40% du global des visas délivrés.

En 2023, les autorités françaises ont délivré le record de titres de séjour, le plus élevé des cinq dernières années, avec 323 260 de papier pour résidents. Ce qui est un chiffre jamais atteint. Ce qui peut fortement agacer les xénophobes qui pullulent dans les institutions élues du pays et affichent ouvertement leur haineuse récusation de la présence des émigrants sur le sol national.

D’emblée, voici notre exposé de la statistique globale de la situation telle que diffusé le 25 janvier 2023. Les indications montrent que la majorité des permis de séjour classés par groupes de motifs ont connu des augmentations par rapport aux niveaux de 2022. Seuls les permis délivrés pour des raisons familiales et pour diverses raisons ont enregistré une baisse.

Chantage du Maroc aux migrants sur Ceuta, un remaké de la méthode de Turquie.

En ce qui concerne les motifs du type de permis délivrés, la majorité a été accordée à des fins d’études (103 520), suivis par ceux pour raisons familiales (91 020) et économiques (54 630). En 2023, les autorités françaises ont attribué le record de titres de séjour, le plus élevé des cinq dernières années.

La hausse est de hausse de 1,4 pour cent, tandis que les visas donnés pour les dix principales nationalités ont augmenté de 2,1 pour cent. La liste des dix nationalités (voir en fin de cet article) qui ont obtenu le plus de permis en France cette année, représentant 52,9 pour cent de tous les permis délivrés. Ça comprend également les Afghans (10 840), les Sénégalais (10 620), les Indiens (10 080) et les Turcs (9 160).

Selon le dernier rapport sur l’immigration du ministère français de l’Intérieur, les ressortissants marocains ont obtenu 36 340 titres de séjour en 2023, soit 2 914 titres de moins qu’en 2022, où près de 40 000 avaient été délivrés, rapporte le site Web officiel du ministère concerné.

Les peuples Européens votent en vertu des migrants...

Cependant, par rapport aux niveaux d’avant la pandémie, le nombre de titres de séjour délivrés aux ressortissants marocains est en hausse de 3,5 pour cent en 2023. Ils obtiennent donc plus de titres par rapport à la période 2019. Tandis que les Algériens, ils représentent la deuxième nationalité avec le plus grand nombre de titres de séjour obtenus, pour la même période.

Alors qu’en 2022, 29 271 titres de séjour ont été accordés à des Algériens ; ce nombre est passé à 32 180 en 2023, soit une augmentation de 9,9 pour cent. La délivrance de permis de séjour a été encore plus élevée par rapport aux niveaux de 2019, les autorités françaises accordant 17,2 % de permis en plus en 2023.

La même tendance en matière de délivrance de permis de séjour s’applique aux ressortissants tunisiens, qui ont obtenu 2,5 pour cent de permis de plus en 2023 – 22 400 contre 21 860 délivrés en 2022 et 19 652 délivrés en 2019.

Ces trois nationalités représentaient plus d’un quart de tous les titres de séjour délivrés en 2023, soit environ 28,1 pour cent, soit un total de 90 920 titres.

Lors de période de la pandémie, les flux migratoires informels, de même que les déplacements touristiques, ont été perturbés. Les visas de longs séjours ont été réduits aussi. Et le reprise dès 2022 a été confirmée en 2023. Plus de 300 000 ont été délivrés en France. C’est quasiment une reprise, car c’est un chiffre historique qui est donné par le gouvernement.

Titres de séjours par nationalité délivrés en 2023.
10 premiers pays
Pays nombre
Maroc 35 492
Algérie 27 626
Tunisie 19 863
Chine 15 105
Côte d’Ivoire 9 684
USA 9 349
Inde 8 914
Sénégal 8 670

IMG= © kuprevich | Freepik

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : France, immigration, migrants

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?