Accueil > Humanité > Retard des droits des femmes, une affligeante perte d’humanité.

Retard des droits des femmes, une affligeante perte d’humanité.

Sur les plages : foulard islamique aux femmes et bermuda aux hommes.

samedi 1er juillet 2023, par Gros Emile

Nous pouvons limiter ce sujet à ce qui est la "violence à l’égard des femmes". Elle est souvent domestique, donc induite par une présence d’autrui et des fois strictement masculines, ou des fois même, elle est collective. Le harcèlement sexuel, se manifestant en persécutions ainsi que d’autres formes de violences basées sur le genre, sont malheureusement encore courantes. Ces barbaries touchent particulièrement les femmes, alors que les tenants de traditions revendiquent encore leur prépondérance en formulant des préceptes religieux, entre autres.

La protection des droits égalitaires entre les 2 sexes permet aux femmes de vivre la vie qu’elles souhaitent et de s’y épanouir. Ce qui dérange certaines perceptions souvent revenant aux hommes qui sont plus dominateurs sur les principales orientations des sociétés humaines. Surtout pour le travail qui commence dès la scolarisation, frappe plus d’exclusion la gent féminine.

Tunisie. Bochra Belhadj Hmida : « pas de démocratie sans l’égalité totale entre les hommes et les femmes »
16 février 2011

Depuis des mois, des femmes iraniennes cherchent à se libérer de la directive prétendument divine qui leur impose le foulard, sans avoir à gagner cette lutte pour retirer un morceau de tissu cachant leurs chevelures. En Afghanistan, c’est pour la scolarisation. Partout dans le Monde entier, pratiquement les droits féminins ne sont fréquemment pas protégés dans la même mesure que les droits des hommes.

Les droits de l’homme sont inaliénables pour toute personne qui devait les avoir, quel que soit son pays, son sexe, sa sexualité, son origine ethnique ou tout autre trait. Situation, dans nos réalités, qui n’est pas égale à tous. Des manquements sont connus en matière d’intégrité physique, comme ne pas être tué ou torturé. Ne pas perdre la vie offre la possibilité de dire ses besoins et l’emprisonnement est le pire supplice.

Les droits civils, tels que pratiquer sa religion et se déplacer librement dans leur pays, n’est pas assuré à bien des citoyens. Les femmes doivent souvent être dans la rue, où se déplacer sans surveillance masculine. Les droits politiques, tels que les libertés d’expression et d’association, sont réduits à certaines populations, les femmes sont aussi écartées de cette pratique principalement sociale.

Les droits de l’homme sont bien mieux protégés de ce qu’ils l’étaient il y a cent ou deux cents ans. Dans certains pays, ils n’ont jamais existé avec des autorités réactionnaires et dictatoriales. Dans d’autres, ils se développent avec la mobilisation des revendications citoyennes. Mais, auprès d’autres, ils s’effondrent bien facilement du fait de la fragilité de ce qui est la « société civile » et les éveillés pour ça !

Les domaines dans lesquels les droits des femmes sont restreints sont différents d’un pays à l’autre et selon les sociétés humaines qui les mettent en place. L’une des pratiques répandues sous l’emprise du patriarcat, revendiquant de pseudos traditions, concerne l’héritage et la propriété. Les femmes ont des droits moindres en cette matière, ce qui limite leur indépendance économique et sociale.

L’un des débats puisant des relents de modernité en matière de droits, celui des instincts reproductifs chez l’espèce humaine. Les femmes peuvent être confrontées à des restrictions légales et sociales concernant l’accès à la contraception, à l’avortement et aux services de santé reproductive.

La majorité des hommes arabes rétifs à l’émancipation des femmes.
12 mai 2017,

Même aux États-Unis qui sont souvent indiqués en modèles de démocratie des interdictions d’inspiration religieuses. L’accès aux soins de santé, dans certaines régions du Monde, les femmes sont limitées de différentes manières dont être consultées par d’autres femmes. Notamment en ce qui concerne la santé reproductive et maternelle, des lois encadrent leur vie personnelle.

En matière de participation politique, les femmes sont souvent sous-représentées tant au niveau interne des instances que sur ce que le public perçoit comme les discours et les acteurs. Dans les instances politiques et gouvernementales, les barrières culturelles, les stéréotypes de genre et les discriminations limitent leur accès à la prise de décisions ou la gestion de la chose publique.

Pour les emplois et les opportunités économiques, elles sont souvent confrontées à des discriminations sur le marché du travail. Que ce soit en termes de salaires, de promotions ou d’accès à des postes de responsabilité, les femmes subissent le tri sélectif en dépit de leurs compétences. Également, elles sont moins représentées dans certains secteurs d’activité.

Leurs entreprises sont souvent sous-estimées quand elles sont en responsabilité de management.
Malheureusement, il existe encore de nombreux domaines et activités où les droits des femmes sont moindres par rapport aux hommes dans de nombreuses sociétés à travers le monde.

Pour ce qui est de leur éducation, les filles, dans certains pays, ont moins d’accès à l’éducation que les garçons. Le cas des Talibans en Afghanistan n’est pas unique, car des peuples prétextant leur religion infligent cet écartement. Les disparités peuvent être observées à différents niveaux, de l’accès primaire à l’éducation supérieure, dans de nombreux pays et dans de bien des spécialités.

Décrypter les environnements dans lesquels certains métiers sont exclusivement réservés aux femmes parce que considérés dégradants est une bien amère réalité qui s’applique partout sur Terre. C’est avec les émigrants ou bien les personnes des ethnies discriminées que se retrouvent aussi les populations subissant les exclusions.

Il n’y a pas un sujet qui soit égalitaire entre homme et femme. Celui des salaires pour un même emploi interpelle généralement avant plusieurs autres. Les données trouvées dans les recherches sur les disparités économiques, entre les 2 sexes, nous montrent qu’au fur et à mesure que les salaires sont élevés, disparaissent alors les occupantes à ces postes bien rémunérés.

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Femmes

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?